Roller derby & éthique

Passionnées de Roller derby, nous mêmes joueuses depuis plusieurs années, nous nous lançons dans l’aventure Hellbow Skating. Au delà de l’esprit rock’n’roll et sportif de ce sport, nous souhaitons véhiculer au travers de nos vêtements et accessoires, notre état d’esprit et notre réflexion autour de l’éthique autant humaine qu’écologique.

Ainsi nous réalisons nous-mêmes nos motifs ou en partenariat avec des graphistes.
Nous travaillons avec un sérigraphe local, en circuit court, qui utilise des procédés impliquant des encres écologiques.
Nos textiles proviennent de chez Stanley/Stella ( https://www.stanleystella.com/ ), car en plus de proposer des modèles originaux et de qualité, ce fabricant applique une charte éthique humaine en ne travaillant qu’avec des usines exemplaires qui protègent les droits des hommes et des femmes qu’elles emploient. Stanley/Stella s’inscrit dans une démarche de développement durable. Leur production est certifié GOTS, OE 100, OE Blended, OEKO TEX, REACH et elle est affiliée à la Fairwear Foundation.
Nos chaussettes sont fabriquées en France par une petite entreprise spécialisée dans la chaussette de sport et proposant une haute spécificité pour un confort optimal.

Lexique :

La Sérigraphie  :

La sérigraphie au trait est le procédé de marquage le plus répandu.
Basée sur le principe du pochoir, le motif à réaliser est reproduit sur un cadre en soie d’une certaine maille choisie en fonction du travail.
Cette opération est faite pour chaque couleur du motif.
Les couleurs sont entièrement respectées grâce à des encres à haute tenue et très opaque.

Certifications GOTS, OCS Blended, OCS 100 : http://www.global-standard.org

Global Organic Textile Standard (GOTS) est reconnu comme le leader mondial des standards pour les textiles fabriqués à partir de fibres organiques et biologiques. Il définit un haut niveau de critère environnemental tout au long de la chaîne d’approvisionnement et de production de textiles organiques. Incluant la restriction de l’usage des substances chimiques et exigeant une conformité avec des critères sociaux éthiques.

OCS Blended s’applique à toutes les marchandises qui contiennent un mélange de coton biologique et d’autres matériaux. Le OCS 100 trace l’achat, la manutention et l’usage de fibres de coton certifié 100% bio dans le fil, les matières et les produits finis au travers de l’usage de certificats de transaction pour les usines qui ne sont pas encore tout à fait conformes aux standards de GOTS.

L’OEKO-TEX® Standard 100 est un système de contrôle et de certification indépendant pour les produits textiles bruts, intermédiaires et finis à toutes les étapes de traitement. Cette certification couvre de multiples attributs humains et écologiques. Ceux-ci incluent les substances nocives qui sont interdites ou régulées par la loi, les produits chimiques connus pour être dangereux pour la santé, mais pas officiellement interdits, et des paramètres qui comprennent comme mesure de précaution de préserver la santé. Les produits textiles peuvent être certifiés selon OEKO-TEX® Standard 100 uniquement si tous les composants rencontrent, sans exception, les critères requis.

MODAL : Le modal est une fibre textile artificielle, obtenue par le filage de fibres de cellulose de bois (souvent du hêtre). Le modal a la particularité d’être environ 50 % plus hygroscopique que le coton, à volume égal. Le modal est un type de viscose (comme la viscose, c’est une fibre reconstituée à partir de cellulose). Le modal peut être utilisé seul, ou associé avec d’autres fibres (souvent du coton et/ou de l’élasthanne).
Les textiles faits à partir de, ou contenant du modal, ont la particularité de rester souples et doux même au bout de plusieurs lavages. Les dépôts solides dus aux eaux calcaires ne peuvent pas s’y accrocher. De plus, ils résistent au rétrécissement.
L’aspect du modal peut être brillant, mat ou coloré dans la masse.

FAIRE WEAR FUNDATION : https://www.fairwear.org/

Fair Wear Foundation est une initiative partiellement à vocation sociale. Cette initiative s’appuie sur toute une série de critères sociaux pour la transformation textile : libre choix du travail, interdiction de la discrimination, du travail des enfants ou de l’exploitation, droit à la liberté syndicale et la concertation collective, à des conditions de travail sûres et hygiéniques et enfin à des contrats de travail légalement contraignants. L’initiative met également l’accent sur le paiement d’un salaire correct et interdit des journées de travail exagérément longues. Les salaires et le nombre d’heures de travail doivent au moins satisfaire aux exigences légales nationales ou aux normes définies dans le secteur, si ces dernières sont supérieures aux exigences légales nationales.